de Pierre Dhainaut

encres de Caroline François-Rubino

l’espace n’aperçoit aucun obstacle
au tréfonds de la gorge ou dans le ciel
quand le regard apprend à se perdre,

à se retrouver de nuage en nuage
comme de voix en voix pour que l’entrée
se prolonge, se prolonge…

Trois poèmes traversés par le temps, celui de notre vie humaine, l’acceptation de sa finitude, l’importance de la nature et de la nécessité de se trouver en accord avec elle, le langage, la transmission…
Ces poèmes comme des testaments dont l’ultime message est d’embrasser le monde, s’accorder à chacune de ses pulsations pour non pas simplement être, mais vivre pleinement.

Format 12x 20 cm, 38 pages
ISBN : 978-2-35439-102-7

18,00Ajouter au panier

Revue de presse