de François Heusbourg

Dessins de Jean-Michel Marchetti

comme des catastrophes
mais la catastrophe ce n’est pas
les palmiers arrachés les trottoirs submergés
les dérives des voitures mais le fleuve
qui déborde du couloir


et dans les gestes du corps
le corps ramené au geste seul de l’éclusier
on voudrait se laisser tomber


comme refuser
refuser


quand l’eau monte encore
les chaussures lourdes


tout ce sur quoi on pose pied
se défait »

sdfsdf

Le poète aborde ici les inondations terribles qui ont eu lieu en octobre 2015 dans le Sud littoral. Habilement, il assoit une sorte de paysage intérieur qui est englobé dans cette catastrophe naturelle. Quelque chose qui déborde parfois, qui tempête, qui nous submerge, et sur laquelle mettre des mots est difficile.
Mots que les médias de masse, eux, n’ont pas de mal à balancer à tout va, comme l’écho vide d’un lieu éclaté, déformé, de l’humain réduit à des chiffres et des images disparates. Dire l’impossible communication de ce paysage intérieur qui est expérience individuelle fondue dans le global, dans un tout qui nous dépasse. Et la vie qui continue, qui avance, alors que les choses sont déplacées en dedans de soi.

Format 12 x 20 cm, 60 pages

18,00Ajouter au panier

ISBN : 978-2-35-439-086-0

Revue de presse
  • Note de lecture de Georges Guillain sur le blog des Découvreurs, avril 2017
  • Note de lecture par Angèle Paoli sur Terres de Femmes, mai 2017
  • Note de lecture par Tristan Hordé sur Sitaudis, juin 2017

Tirage de tête

21 exemplaires de tête ont été tirés. Signés par l’auteur et le plasticien et numérotés, ces ouvrages contiennent une peinture originale de Jean-Michel MARCHETTI.

100,00Ajouter au panier